Archives de Catégorie: Anarchie

Le chien.

Le chien.

leo

" …

Des armes et des mots c’est pareil

Ça tue pareil

II faut tuer l’intelligence des mots anciens

Avec des mots tout relatifs, courbes, comme tu voudras

IL FAUT METTRE EUCLIDE DANS UNE POUBELLE

Mettez-vous le bien dans la courbure

C’est râpé vos trucs et manigances

Vos démocraties où il n’est pas question de monter à l’hôtel avec une fille

Si elle ne vous est pas collée par la jurisprudence

C’est râpé Messieurs de la Romance

Nous, nous sommes pour un langage auquel vous n’entravez que couic

NOUS SOMMES DES CHIENS et les chiens, quand ils sentent la compagnie, Ils se dérangent et on leur fout la paix

Nous voulons la Paix des Chiens

Nous sommes des chiens de " bonne volonté "

Et nous ne sommes pas contre le fait qu’on laisse venir à nous certaines chiennes

Puisqu’elles sont faites pour ça et pour nous

Nous aboyons avec des armes dans la gueule

Des armes blanches et noires comme des mots noirs et blancs

NOIRS COMME LA TERREUR QUE VOUS ASSUMEREZ

BLANCS COMME LA VIRGINITÉ QUE NOUS ASSUMONS

NOUS SOMMES DES CHIENS et les chiens, quand ils sentent la compagnie, IIs se dérangent, ils se décolliérisent

Et posent leur os comme on pose sa cigarette quand on a quelque chose d’urgent à faire

Même et de préférence si l’urgence contient l’idée de vous foutre sur la margoulette

Je n’écris pas comme de Gaulle ou comme Perse

JE CAUSE et je GUEULE comme un chien

JE SUIS UN CHIEN "

Léo Férré

Le chien.

Publicités

La propriété, c’est le vol !

La propriété, c’est le vol !

proudhon

« Si j’avais à répondre à la question suivante : Qu’est-ce que l’esclavage ? et que d’un seul mot je répondisse : c’est l’assassinat, ma pensée serait d’abord comprise. Je n’aurais pas besoin d’un long discours … Pourquoi donc à cette autre demande, qu’est-ce que la proprieté ? ne puis-je répondre de même : c’est le vol, sans avoir la certitude de n’être pas entendu, bien que cette seconde proposition ne soit que la première transformée ? »

Pierre-Joseph Proudhon

Qu’est ce que la propriété ?

Le Rocambole de l’anarchisme.

Le Rocambole de l’anarchisme

Ravachol

« On finira sans doute plus vite par comprendre que les anarchistes ont raison lorsqu’ils disent que pour avoir la tranquillité morale et physique, il faut détruire les causes qui engendrent les crimes et les criminels : ce n’est pas en supprimant celui qui, plutôt que de mourir d’une mort lente par suite des privations qu’il a eues et aurait à supporter, sans espoir de les voir finir, préfère, s’il a un peu d’énergie, prendre violemment ce qui peut lui assurer le bien-être, même au risque de sa mort qui ne peut être qu’un terme à ses souffrances. Voilà pourquoi j’ai commis les actes que l’on me reproche et qui ne sont que la conséquence logique de l’état barbare d’une société qui ne fait qu’augmenter le nombre de ses victimes par la rigueur de ses lois qui sévissent contre les effets sans jamais toucher aux causes ; on dit qu’il faut être cruel pour donner la mort à son semblable, mais ceux qui parlent ainsi ne voient pas qu’on ne s’y résout que pour l’éviter soi-même. »

Ravachol

Déclaration à son procès