Archives de Catégorie: Humeurs

Liberté…

Liberté. Quel joli mot.
La liberté. Ne rien avoir au dessus de soi. Etre son propre maître. Être, tout simplement…
C’est pas simple… Non… C’est même drôlement compliqué.
On ne peut pas être « libre à temps complet », c’est plus possible, même seul là haut sur la montagne… Plus possible… Peut-être au fin fond de l’Alaska ? En Laponie ?…

Dès qu’on est en couple, qu’on a des enfants, on ne peut plus être libre. C’est comme ça…
Quoi que dans un couple, si on est pas trop idiot, on peut toujours trouver de la liberté. Oui, dans un couple et contrairement a ce que voudrait nous faire croire les mathématiques, un plus un ne fait pas deux mais trois : Un individu, un autre individu et le couple.
De même si on a un enfant, un plus un plus un ne fait pas trois mais sept : Trois individus, trois type de couple et un trio.
Pareil si on rajoute un autre enfant : (je vous laisse faire le « calcul »)….
(On aura compris que je déteste les mathématique…)
Bref, si l’on veut garder sa petite part de liberté, il faut toujours conserver sa part d’individualité…

Oui, c’est drôlement compliqué d’être libre…

Disons que c’est surtout vachement simple ne pas l’être : Tu vas voté tout les cinq ans, tu râles quand ça va pas, tu laisse « bobonne » faire la bouffe, tu fous une baffe a ton môme quand il te gonfle… Ouais, ça c’est facile…
Faut dire que tout pousse à ne pas être libre : La religion qui te dis que la vie commence après la mort, l’état qui te dis que tout vas mal et que c’est de ta faute mais qu’il a la situation bien en main, la télé qui est là juste pour te faire bouffer des conneries et de la pub, la radio…, etc…
C’est peut-être bien de ne pas être libre ?
Le beauf du coin avec son gros 4×4, son home-cinéma (squatté par ses « gnards » comme il dit), sa femme à la cuisine, sa bouteille de Ricard au fond du garage et ses vacances chez Mickey, peut-être qu’il est plus heureux que moi ? M’ouais… On en recausera le jour ou sa femme se sera barrée et que ces gosses le traiterons de vieuc…

Ouais, dur dur la liberté…

Ah ! Puis t’as cette phrase : « La liberté s’arrête ou commence celle des autres ». Quelle définition stupide… Personnellement je l’attribut à Mussolini, c’est dans son style, non ? Le genre de phrase qui, si on l’applique, personne ne peut plus rien faire. Le genre de phrase qui n’a pas prit une ride et qui colle parfaitement à notre « démocrature » actuelle, non ?
Non, la meilleur définition de la liberté est, à mon avis, celle de Bakounine (« ce camarade vitamine ! ») : « Quelqu’un est libre quand les autres peuvent dire de lui qu’il l’est« .
En ce moment on lit plutôt n’importe quoi sur la liberté. Sur « le libre » comme disent certains, sur « les libristes » comme disent d’autres… On voit même des mélanges de mots assez débiles ou plutôt provocateurs du genre « intégrisme du libre » (?!). Faudrait quand même rappeler que l’intégriste est celui qui te force à rester dans un cercle alors que la liberté c’est tout ce qu’il y a autour…
Avant quand je tombais sur ce genre de truc, je me mettais en colère, je tombais dans le panneau. Maintenant je considère ça comme une faute de français et comme pour le langage sms : Direction poubelle.
C’est vrai que ces termes (« le libre », « les libristes », « intégrisme du libre ») arrivent en réaction à une autre catégories de personnes : Les gens qui se disent libres car ils utilisent telle ou telle distribution GNU-Linux et que les autres « çapucépalibre ». Il est clair que ces gens ne sont pas libres. Il est clair qu’ils sont intégristes.

Pas si simple que ça d’être libre…

« La liberté est totale ou n’est pas. » Ben oui, logique. Une goutte de noir dans un pot de blanc donne du gris, non ?
Personnellement j’ai la chance d’avoir deux PC. Un est 100% logiciel libre (gNewSense ou Trisquel) et l’autre ne l’est pas (en ce moment openSUSE). Voilà, c’est simple et ça ne me pose pas de problème de conscience. Maintenant installer flash sur gNewSense je trouve ça stupide, t’a assez de distributions GNU-Linux pour éviter ce genre de truc.
gNewSense est 100% logiciel libre, je l’utilise depuis un bout de temps, c’est ma version stable et j’en suis très content. Mais sur cette distribution 100% logiciel libre j’ai des fichiers MP3 que je peux lire et graver, j’ai accès à MSN avec Kopete, à flash avec Gnash, etc, etc… Ce sont des formats ou des protocoles propriétaires, que j’utilise et ça ne me pose pas de problème non plus. Quand je dis « que l’intégriste est celui qui te force à rester dans un cercle alors que la liberté c’est tout ce qu’il y a autour » ça ne veut pas dire que ce qui est dans le cercle est interdit à celui qui est libre. La liberté c’est d’avoir le choix de rentrer ou de sortir du cercle…
Après c’est clair que je pourrais virer mes MP3, Kopete et Gnash mais comme dirait l’autre : « Oui mais quand je vais sur le net t’a plein de truc en flash. » Ben oui, moi quand j’allume la radio des fois j’entends du Floran Pagny (non j’aime pas !)… Dès que tu « surf sur le web » tu n’est plus libre. Tu te crois libre mais tu subis…
Puis t’a des trucs sympa en flash. Cyrille a causé dernièrement de poissonrouge.com et Tyrry m’a montré l’autre jour le site de Souchon .
En fait je pense que les gens qui « codent » en flash (par exemple) ne sont pas réellement conscient que c’est une « saloperie propriétaire », ils le font sans doute parce-que c’est simple… D’ailleurs en quoi d’autre pourraient-ils le faire ? Quand est-il des outils libre équivalent à flash (c’est une vrai question, j’y connais rien en codage) ?

En fait la liberté c’est un peu comme le bonheur, c’est de temps en temps. Une dose d’individualisme, une dose de respect, une dose tolérance… Finalement c’est peut-être pas si compliqué que ça d’être libre.

Publicités