Archives de Catégorie: Informatique

Libre ?

Je ne vais pas vous causer de la dernière extension de Firefox, ni de la sortie de Koffice 2.1 et encore moins de la manière de créer un profil pour Krusader…

Non, je vais profiter un peu du Planète Libre pour causer un peu de Liberté, logique non ?
Richard Stallman (c’est pas mon idole, je trouve qu’il ne va pas assez loin 😉 ) a récemment dit un truc du genre :
« la pire des chose qui soit arrivé a GNU c’est que c’est devenu un repère de geek« …
Je suis d’accord avec lui, si techniquement GNU existe et se porte bien on ne peut malheureusement pas en dire autant de sa philosophie…

Si je suis venu à l’informatique, c’est grâce au projet GNU, s’il n’avait pas existé je n’aurais jamais touché à un ordinateur… On peut très bien s’en passer, je n’ai d’ailleurs ni téléphone portable, ni carte bancaire et ça fait belle lurette que j’ai viré la télé…
Bref, les gens qui me connaissent sont d’accord pour dire que je suis quelqu’un de libre (libertaire même ! 🙂 ).

Où est-ce-que je veux en venir ?

Je veux en venir à ce qui commence à « me gonfler grave », le fait que dès qu’on a le malheur de donner son avis on se fasse taxé « d’intégrisme » ou de « barbus » !…
Pas par tout le monde, non, par très peu même, sans doute par quelques « boutonneux bien intégré ( 🙂 ) dans leur époque ». Pas de quoi fouetté un chat… Ben si, car le plus gênant c’est que personne ne réagit à ça, et ça c’est grave…

Il serait qu’en même temps de rappeler qu’au départ il y à eu une idée (un rêve ? ) : Partage & Liberté, puis GNU est né, puis Linux (le noyau) a permis de rendre cette idée réalisable, etc…

Partage & Liberté. Comment peut-on associer cette idée à de l’intégrisme ?…

Pour en revenir au Planet Libre peut-on dire qu’il l’est (libre) ? Et dans quel sens ?…
Dans le sens « j’écris c’que j’veux » (ça c’est le chaos, rien a voir avec la liberté) ? Non bien sur…
Dans le sens « Partage & Liberté » ? Ahhh ça, ça serait mieux… Mais je crois qu’il y ai encore pas mal de boulot…

Les règles, les chartes, etc… Personnellement je me suis toujours assis dessus et qu’en bien même qu’on mettrait la meilleure équipe d’admin/modo y’aura toujours des problèmes…
Non, la seule solution c’est que c’est à nous, posteur, de « s’auto-modérer » et ça c’est très simple, suffit de le vouloir 😉

Publicités

Le téléchargement… Ilégal ?

Vivons nous en démocratie ? Incontestablement non, nous vivons dans une démocratie représentative et ça n’est manifestement pas la même chose !…
La démocratie représentative, que l’on pourrait appeler « démocrature », ne consulte le peuple que quand ça l’arrange en surtout en faisant en sorte que rien (ou si peu) ne change…

Posons-nous la question suivante : Quand la majorité ou une grande partie des gens fait une chose, peut-on légiférer contre cette chose ? Dans une démocratie, non, mais apparemment dans une « démocrature » cela ne semble pas poser de problèmes…

Le téléchargement « d’oeuvre culturelles » (entendez par ce terme les conneries qu’on voit à la télévision ou qu’on entend à la radio) est donc interdit et considéré comme du vol voir même du piratage…
Quand on voit les salaires que touchent les « artistes » (qui bien souvent ne sont que de simple interprètes), les producteurs et autres major, on pourrait se demander qui sont les véritables voleurs, non ?
Personnellement je ne suis pas contre le fait que ces gens là gagnent de l’argent, mais il faudrait que cela reste raisonnable. Puis un artiste, un vrai, c’est « sur les planches » qu’il doit gagner sa vie…
Comme disait Molière : « Un artiste ne créait pas pour vivre, il vit pour créer ».

Bref, le téléchargement, que ce soit bien ou mal, la n’est pas la question, il existe et interdire quelque chose qui existe n’est pas vraiment un acte démocrate…

Mais sortons un peu de ce débat qu’on nous impose et posons nous la question de savoir si le téléchargement de quelques « oeuvres » justifie de telle loi ?
Bien sur que non… La véritable raison de ce genre de loi est le contrôle d’internet…

« Avoir le pouvoir c’est avoir le contrôle ».
« Big brother is watching you »

Liberté & informatique…

Parler de liberté et d’informatique peut paraître stupide. Il est vrai qu’on est difficilement libre quand on est scotché devant un écran, non ?
L’ordinateur reste quelque chose de très inutile tout comme la télévison ou le téléphone et la meilleur façon de rester libre avec ce genre de « technologie » est de ne pas les utiliser…
Mais si cela reste vrai pour la TV ou pour le téléphone, il faut dire qu’avec l’informatique, en creusant un peu on fini par trouver une réelle liberté, au sens noble du terme…

Je suis moi-même passé par hasard à l’informatique, c’est un ami qui a insisté. Je connaissais de nom le projet « GNU-Linux », je lui ai donc demandé de me l’installer. J’ai donc fait mes premiers pas avec Mandrake 9.2.
Au début je n’utilisais que très peu internet, je cherchais à comprendre le principe du système, chercher sa logique… En quelque mois Kde n’avait plus trop de secret pour moi…

C’est plus tard, avec l’installation d’abord de Kubuntu puis D’OpenSuse que j’ai réellement pris conscience que « la communauté du libre » existait. principalement sur Alionet, le premier site ou je me suis inscrit…
Si au départ GNU-Linux était pour moi avant tout un système gratuit, j’ai alors compris qu’il était surtout et avant tout libre… Compris que des gens qui ne se connaissaient pas travaillaient ensemble et dans le même sens pour un projet commun qui appartiendrait à tous…

Bien sur j’ai aussi découvert quelques points noirs…
Par exemple ceux que j’appellerais « les râleurs », ceux pour qui « ça ne marche jamais », pour qui GNU-Linux reste un système « underground », un système ou l’on ne peut pas faire ci ou ça… Bref les « râleurs », ceux-là, non content de se pourrir la vie, aiment pourrir celle des autres, ce sont les dépendent de leur propre stress… Ceux là ne comprendront jamais rien à la liberté…
Un autre point noir assez répandu (incrusté ?) dans la communauté du libre est les « anti-Windows » (ou Mac). Ceux là ne jurent que par Linux (z’ont zapper le GNU) et ne rêve que de voir un jour 99% des gens sous Linux… Sachant par expérience que les masses ne se déplace pas ça impliquerait que GNU-Linux devienne une sorte de Windows…
Mais pour moi, le plus gros point noir c’est le « corporatisme » qu’on retrouve dans pas mal de distribution GNU-Linux… « Debian c’est mieux ! » « Gentoo powwaaa ! » « Gnome c’est le meilleur ! » etc, etc… Ca c’est très « gonflant », même si je suis un pur « kdeïste », je ne me suis jamais permis de critiquer les autres type de bureau (une fois ou deux peut-être mais j’f’rais plus) Ceux là non plus n’ont rien compris à la liberté, ils font beaucoup de tord et donne une image de cour de récréation à GNU-Linux.

Bref, la « communauté du libre » existe et, malgrès ces quelques « points noirs », fonctionne à merveille… Elle fonctionne si bien que j’ai fini par être scotché devant mon écran avec la réelle sensation d’être libre et utile…

« On est riche de se qu’on donne ».